Centre de Culture Ouvrière
RSS Twitter Delicious

Espace privé

Identifiant: 
Mot de passe: 




L'actualité du CCO

Emission Radio - Jeunes de Romain Rolland

L’émission radio produite par les jeunes du centre social Romain Rolland pendant les vacances de Février, avec les journalistes (Ravi et 20 minutes ) . L'émission est produite autour de la liberté d'expression.

Plus

Qu'est-ce qu'un centre social ?

sur le site Internet du C.C.O

Un centre social est un foyer d’initiatives portées par des habitants associés appuyés par des professionnels, capable de définir et de mettre en œuvre un projet de développement social pour l’ensemble de la population d’un territoire. Se plaçant dans le mouvement de l’éducation populaire, les centres sociaux réfèrent leur action et leur expression publique à trois valeurs fondatrices :

  • La dignité humaine
  • La solidarité
  • La démocratie

Ils sont identifiés comme lieu d’animation globale éducative et culturelle en direction des familles, des habitants des quartiers, ils participent à la lutte contre toutes les formes d’exclusion et aux politiques d’insertion des populations en grande difficulté.

Le social des centres sociaux, c'est celui du "faire société", du "vivre ensemble", de la solidarité collective en action. En effet, les centres sociaux et socioculturels se veulent :

  • Des lieux de proximité ouverts à tous, sans discrimination, proposant un accueil convivial.
  • Des projets participatifs pour que les habitants prennent des initiatives, mènent des actions, à partir de vrais débats :

    • Actions solidaires concernant toutes les générations de la petite enfance aux personnes âgées en passant par la famille.
    • Actions de développement culturel, sportif, éducatif…
    • Actions de soutien auprès des personnes en difficulté et de lutte contre toutes les exclusions
    • Actions d’animation et de lien social (fêtes de quartier, etc.)
    • Des plates-formes d’accompagnement de la vie associative et de tous projets personnels ou collectifs
    • Des équipes, composées de bénévoles et de professionnels, qui proposent des activités, animations et services


La plupart des centres sociaux sont gérés par des associations et sont adhérents de la Fédération des Centres Sociaux. Ils reposent sur un projet social développé à partir des besoins et des potentialités du quartier. Lieux d'animation sociale et culturelle ouverts à tous les habitants, chacun peut y trouver des activités et des services dans les domaines les plus variés : insertion, loisirs, logement, garde d'enfants, etc. Sans distinction d'âge, de race, ni de situation sociale. Cependant, chaque Centre est aujourd'hui amené à considérer certains groupes comme prioritaires, parce que plus fragiles, plus démunis, plus menacés : familles monoparentales, personnes âgées, adolescent ou jeunes en difficulté, chômeurs, immigrés.

Participer / élaborer

Mais ces priorités ne constituent pas des exclusives.

Les Centres sociaux ont pour objectif prioritaire de faire participer les habitants à l'amélioration de leurs conditions de vie, au développement de l'éducation et l'expression culturelle, au renforcement des solidarités, à la prévention et la réduction des exclusions. La spécificité du Centre Social réside ainsi dans la participation des habitants à son élaboration et à sa gestion. Dans un contexte largement dénoncé de «fracture sociale», les Centres sociaux, parce qu'ils sont implantés dans les quartiers et les zones les plus sensibles, sont un des maillons essentiels dans la lutte au quotidien contre l'exclusion. Si, de plus en plus, ils sont parfois obligés de travailler dans l'urgence - et Le déplorent- les Centres sociaux souhaitent avant tout inscrire leur action dans la durée. Leur objectif permanent est la recherche du mieux vivre dans la cité et ils sont fiers de se définir comme des lieux de citoyenneté.

Financement

Les centres sociaux font l’objet d’un agrément délivré par la Caisse d’Allocations Familiales pour une durée maximum de quatre ans, sur la base du projet social, présenté par l’association gestionnaire, qui devient le cadre du contrat de projet. L’agrément est renouvelable sur présentation d’un bilan d’évaluation et d’un nouveau projet social.

Dans le financement d'un Centre Social, on distingue deux parties : La fonction d'animation globale qui donne son sens aux différentes actions. Les activités et services mis à disposition de la population par le Centre Social. La fonction d'animation globale fait l'objet d'un financement pluriannuel. La CNAF fixe chaque année le montant de la prestation de service attribuée par les Caisses d'allocations familiales à l'issue de la signature d'un contrat pluriannuel sur un projet négocié. L'agrément est accordé par les CAF. Les usagers du Centre contribuent eux aussi au financement de cette fonction. Les services et activités doivent trouver leur financement auprès des partenaires concernés. Selon qu'il s'agit d'activités sociales, de loisirs, destinées à des populations spécifiques : enfants, migrants, femmes chefs de familles... Ils font appel à des fonds particuliers des CAF, FAS, Jeunesse et sports, Conseil général, municipalités. Certaines activités sont autofinancées par les usagers. De plus, le Centre Social s'inscrit souvent dans des opérations locales ou nationales qui reçoivent des financements ponctuels : actions d'insertion, réhabilitation sociale des quartiers, promotion de la santé. Chaque Centre Social dispose d'un budget qui lui est propre et ce budget peut varier de quelques centaines de milliers à plusieurs millions d'euros.

Gestion

Les organismes qui gèrent les Centres sociaux :
Ce peut être une association toi 1901. Ce qui est très majoritairement le cas dans le Nord. Les CAF, La MSA, des municipalités ou CCAS, des promoteurs sociaux peuvent aussi gérer des Centres sociaux, soit en gestion directe, soit en co-gestion.

Les Maisons pour tous

La différence essentielle entre un Centre Social et une Maison Pour Tous se situe au niveau de leur financement.

Le Centre Social nécessite un agrément de la Caisse d'Allocations Familiales pour pouvoir exercer ses missions. Tandis que la Maison Pour Tous bénéficie d'un financement des mairies dans le cadre d'une Délégation de Service Public.

Une autre différence se situe dans la nature des projets développés par les structures.

Les projets d'un Centre social seront plus axés sur le caractère social alors que ceux d'une Maison Pour Tous seront plutôt des activités à caractère socio-culturel.